RM 27-03 Rafael Nadal : la « decima » en Richard Mille

0

PARIS, France – Richard Mille a présenté lors du tournoi de Roland Garros, la toute nouvelle montre de Rafael Nadal. Il s’agit de la 7ème collaboration entre la marque horlogère et le joueur espagnol. C’est donc avec sa septième RM au poignet qu’il a gagné sa dixième victoire à Roland Garros. Une victoire qui lui avait échappé l’année dernière mais qu’il a conquis de belle manière le 11 juin dernier contre le Suisse Stan Wawrinka.

Pour la quatrième fois depuis 2010, l’horloger Richard Mille a présenté une montre spécialement conçue pour Rafael Nadal. La marque, créée en 2001 est connue comme étant une des plus innovantes et élitistes du milieu horloger. Elle compte plusieurs sportifs de hauts niveaux parmi ses ambassadeurs, comme les pilotes Sébastien Loeb et Felipe Massa. L’horloger leur confectionne des modèles en édition très limitée et à des prix mirobolants dus aux matériaux et recherches nécessaires à la fabrication de ses montres.

Richard Mille et Rafael Nadal en 2008 © Richard Mille

Richard Mille et Rafael Nadal en 2008 © Richard Mille

La première collaboration entre ces deux acteurs de l’excellence horlogère et sportive date de 2010. Richard Mille y voit bien plus qu’un simple partenariat. « Pour moi, collaborer ne signifie pas donner une montre à quelqu’un et organiser une séance photo en guise d’exercice de relations publiques indique Richard Mille. La collaboration doit être réelle, tangible et nourrir la vision pour le futur de l’horlogerie. C’est la raison pour laquelle travailler si étroitement avec Rafael à la création de nouvelles pièces d’horlogerie me comble ».

Si la première victoire de Rafa à Roland-Garros remonte à 2005, sa toute première rencontre avec Richard Mille date de 2008. Pour la petite histoire, rappelons que c’est le roi d’Espagne Juan Carlos qui le premier, parle de son admiration pour la marque horlogère au jeune sportif. Superstitieux comme la plupart des sportifs, Nadal refusait alors de porter une montre pendant ses matchs. C’est la raison pour laquelle l’horloger a dû déployer des trésors d’imagination pour rendre ses montres les plus légères possible !

La tourbillon RM 27-03 Rafael Nadal © Richard Mille

Baptisée Tourbillon RM 27-03 Rafael Nadal, la montre, inspirée des couleurs rouge et jaune de l’Espagne, possède un style incomparable. L’intensité des coloris a été obtenue par l’imprégnation de résines teintées dans des couches de silice de 45 microns, grâce à un procédé unique de dépose mis au point par North Thin Ply Technology qui permet d’intercaler ces fibres, avant de les chauffer ensuite à 120 °C.
Platine monocoque squelettée en carbone TPT © Richard Mille

Platine monocoque squelettée en carbone TPT © Richard Mille

Mais l’innovation majeure de cette pièce hors du commun réside dans la résistance de son calibre tourbillon à des chocs pouvant atteindre 10 000 g. Cette dernière spécificité est une demande récurrente du tennisman, pour pouvoir porter sa montre même pendant ses – très intenses – matchs. Ce nouveau cap a été franchi après des années de recherche et de développement, ainsi que des heures de tests effectuées notamment avec un « mouton-pendule » permettant de simuler les accélérations linéaires rencontrées lors de gestes brusques ou de chocs au porter.
Platine monocoque squelettée en carbone TPT © Richard Mille

Platine monocoque squelettée en carbone TPT © Richard Mille

L’assemblage de la platine monocoque squelettée en Carbone TPT au calibre tourbillon ultraléger obtenu grâce à une précision au micron est garante de cette quasi-indestructibilité, tandis que la réduction du nombre de composants permet une diminution du poids de la montre. Le barillet à rotation rapide contribue à une diminution constante de l’énergie, ce qui permet d’offrir une réserve de marche de 70 heures.
Le mouvement tourbillon, également appelé « cage tournante » de la RM 27-03, permet d’améliorer la précision des montres mécaniques en rectifiant les perturbations des pièces du balancier dues à la gravité terrestre.

Étanche à 50 mètres, ce concentré de technologie présente des propriétés non-allergènes et se montre résistant aux rayons UV. Une tête de taureau, emblème de « Rafa », orne le cadran et on notera en guise de clin d’œil, le remontage et le réglage de l’heure qui s’effectuent via une couronne dynamométrique qui reprend le dessin d’une balle de tennis ! Comme toutes les éditions « Nadal », la version de 2017 ne sera produite qu’à 50 exemplaires et est estimée à 650 000 euros.

Le remontoir de la RM 27-03 © Richard Mille

Le remontoir de la RM 27-03 © Richard Mille

C’est avec ce garde-temps d’exception au poignet que Rafael Nadal a réalisé une grande première. En effet, c’est la première fois qu’un joueur remporte à dix reprises le même tournoi du grand Chelem. Prochaine étape pour le champion, Wimbledon, tournoi qu’il a déjà remporté deux fois, en 2008 et en 2010, et auquel il n’avait pu participer l’an passé en raison de sa blessure au poignet. Mais, avec cette « decima » remportée cette saison, 2017 semble bel et bien parti pour être l’année Rafa.

Partager

Les commentaires sont fermés.