Suivez Stefane Girard sur les réseaux sociaux

Concours d’élégance automobile : présentation générale

Vrombissez de plaisir et continuez à découvrir l’univers de l’automobile et son actualité, ou prenez la grande route de l’histoire de l’automobile au volant de voitures de légende et de concept cars des marques automobiles de prestige, régulièrement récompensés lors de concours d’élégance brillamment rénovés par les meilleurs artisans.

Les affres de la Première Guerre mondiale oubliées, la reprise de la croissance économique entraîne une certaine frénésie symbolisée par la Belle Époque. L’automobile connaît alors un essor spectaculaire, constructeurs et carrossiers rivalisant d’audace pour dévoiler des modèles luxueux et performants.

Afin d’en faire la promotion, certains organisent des raids dans des pays lointains, d’autres préfèrent les faire s’affronter dans des compétitions sportives. D’autres encore, choisissent les concours d’élégance qui se multiplient au milieu des années 1920.

Ainsi, des stations balnéaires comme Deauville, Le Touquet, Dunkerque, Les Sables-d’Olonne, Anglet, Hyères, Cannes, Nice, des villes thermales comme Aix-les-Bains, Vichy, ainsi que d’autres villes comme Paris (La Grande Cascade, Trocadéro, Montmartre) ou encore Bordeaux proposent ces événements souvent animés par André de Fouquières, personnalité de la vie mondaine parisienne, qui permettait de valoriser à la fois les talents des carrossiers et des couturiers.

Chapron, Pourtout, Figoni & Falaschi, Labourdette, Letourneur & Marchand, Binder, Grümmer, Saoutchk, mais aussi, Gangloff, Franay, Guilloré, Kellner, Vanvooren, Antem, et bien d’autres ont façonné des carrosseries racées, à bord desquelles prennent place des élégantes habillées notamment par Lanvin, Worth, Schiapparelli…

Si les Concours d’Élégance avaient la réputation d’être réservés à l’élite, ils étaient également ouverts à Monsieur Tout-le-Monde qui présentait des voitures plus populaires.

Commanditées entre les deux guerres par d’importants organes de presse, L’Auto ou L’Intransigeant et Femina, ces événements bénéficient d’importantes retombées qui attirent bon nombre de personnalités du monde artistique (Edwige Feuillère, Gaby Morlay, Paulette Dubost ou Joséphine Boulanger). Cette vague ne tardera pas à franchir les frontières nationales. À partir de 1929, initié par l’Automobile Club de Côme, le Grand Hôtel de la Villa d’Este et le Comité de Cure, se déroule le célèbre Concours d’Élégance de la Villa d’Este.

En dépit des menaces qui pèsent sur la paix en Europe, un ultime concours se tient à Paris au Trocadéro le 23 juin 1939, avant des années d’apocalypse. Après la guerre, quelques lieux de villégiatures redonnent vie à ces événements d’exception, mais au milieu des années 1950, la production en série entraîne la fin des grands carrossiers et par là même celles des concours d’élégance.

Cependant, dans le même temps, un nouveau phénomène va se développer. Venu des États-Unis et principalement de Pebble Beach, la station californienne inaugure une nouvelle formule en organisant, en 1950, un concours d’élégance réservé aux voitures anciennes. Un concept qui perdure et se développe aujourd’hui partout dans le monde, où le concours d’élégance clôt souvent en beauté diverses manifestations.

Définition et origine des concours d’élégance automobile

Qu’est-ce qu’un concours d’élégance automobile ?

Les salons automobiles font partie intégrante de la culture automobile, et des petites villes aux grandes villes, vous pouvez généralement trouver un grand nombre de types de salons automobiles différents. Parmi ces événements automobiles, on retrouve les concours d’élégance. Leur vocation est de mettre en valeur les compétences d’un carrossier, d’un restaurateur automobile ou d’un constructeur automobile et le savoir-faire d’un créateur de mode.

Ce mélange artistique est mis en scène à travers différentes animations qui permettent aux amoureux d’automobile d’admirer des modèles hors du commun, la remise des prix et l’annonce des gagnants aux concours représentent le moment fort de cet événement. En voici les principales caractéristiques :

  • Une exposition formelle de voitures anciennes et classiques regroupées par style ou marque qui subissent un jugement précis pour déterminer les meilleures de leur catégorie.
  • Des voitures de collection extraordinaires présentées dans un cadre exceptionnellement social.
  • Un salon de l’auto organisé dans le but de recueillir des fonds pour des œuvres caritatives par la vente de billets, des événements sociaux et des visites guidées.
  • Un salon automobile élégant où les voitures sont invitées par un comité de sélection pour représenter le plus fidèlement un style, un thème, une marque ou une présentation particulière.
  • Un rassemblement d’au moins 100 voitures restaurées avec précision ou dans leur état d’origine, généralement organisé dans un endroit joliment aménagé ou spectaculaire comme un parc, un terrain de golf ou un domaine.
Concours d'élégance automobile-histoire

Quelles sont les origines des concours d’élégance automobile ?

Les concours d’élégance trouvent leurs origines en France, et ce bien avant l’apparition de l’automobile. D’ailleurs, le terme « Concours d’elegance » (sans accent) a été repris tel quel par les Anglo-Saxons.

Depuis le début du XVIIe siècle, pendant les week-ends et les vacances d’été, les aristocrates font défiler leurs attelages dans les parcs de Paris. C’est l’occasion pour les propriétaires de montrer leur richesse et pour les fabricants de carrosses d’exposer leurs produits.

Avec le temps, ces événements mondains vont devenir plus organisé, devenant de réels concours d’élégance où jury et spectateurs jugent l’équipage sur la toilette et la carrosserie. À la fin du XVIIe siècle le parc roulant de la France est considérée comme le premier au monde et est réputée pour la qualité, le style et l’élégance de ses réalisations. L’usage du carrosse dans la société aristocratique n’échappait pas au code des bonnes manières (Traité de civilité, A. de Coubertin, 1692).

Le phénomène prend véritablement de l’ampleur au cours du XIXe siècle. Les attelages se diversifient : calèche, fiacre, cabriolet, phaéton, milord, landau ou victoria rivalisent d’élégance, notamment dans le récent Bois de Boulogne dessiné par Haussmann.

Conduite par un chauffeur ou par le propriétaire, chaque voiture est recouverte de fleurs naturelles ou artificielles aux couleurs chatoyantes. Assise à côté de lui, une “vestale” occupe la place d’honneur. Petit à petit, les fleurs sont retirées des véhicules pour se retrouver comme simple bouquet dans les bras de la passagère.

À la fin du XIXe siècle, les concours d’élégance sont devenus le centre d’une nouvelle scène de l’aristocratie et de la haute société.

Les concours d’élégance des années 1920 à la Seconde Guerre mondiale

Prolongement logique de la pratique hippomobile, le nom de certaines carrosseries actuelles relèvent du registre du vocabulaire hippique. Au début de l’ère automobile, la priorité est donnée au développement et à la fiabilisation de la partie mécanique. La forme reste à définir et les premières tentatives de carrosserie reposent sur des éléments datant de l’ère hippomobile.

Après les atrocités de la Première Guerre mondiale, les Français aspirent à retrouver un certain bonheur et de plaisir pour oublier la guerre. L’automobile est en plein essor et se démocratise, les constructeurs produisent châssis et mécaniques, tandis que les carrossiers les habillent et la dimension artistique se lie très naturellement : les premiers concours d’élégance automobile voient le jour au début des années 1920 et connaissent leur apogée dans les années de l’entre-deux-guerres.

En fait, les concours d’élégance mettent un nouveau divertissement dans les dimanches ensoleillés de printemps. Ce sont des manifestations autant mondaines que populaires qui attirent un public nombreux.

Lieux privilégiés des concours d’élégance automobile

Les villes d’eaux et les stations balnéaires ont vite compris l’intérêt d’inscrire au programme de leur saison un concours d’élégance automobile et chaque station balnéaire veut son concours, qui fait participer les garages, les magasins de mode de la ville et procure un agréable passe-temps aux touristes en villégiature.

Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas La Baule qui a porté sur les fonts baptismaux ces rendez-vous de l’excellence et de l’art de vivre, mais la commune voisine de Guérande. Elle a organisé durant l’été 1922, le premier concours d’élégance des plages guérandaises.

Chaque année, la belle saison est l’occasion pour les villes de Paris, Hyères, Cannées, Deauville, Le Touquet, Biarritz, La Baule, Bordeaux ou encore Vichy de mettre en scène le mariage des créations les plus osées des carrossiers automobiles et des modèles sortis de l’imagination foisonnante des grands couturiers.

La crise de 1929 se répercutera plus tard en France, entraînant le déclin des concours d’élégance. Bizarrement, le concours d’élégance de la Villa d’Este, sur les bords du lac de Côme, fut lancé en 1929 sans connaître d’interruption jusqu’à aujourd’hui.

Les concours d’élégance automobile, les femmes et la mode

Concours d'élégance automobile-histoire

La première épopée automobile relie Manheim à Pzsorheim en 1888. Accompagné de ses deux fils, Bertha Benz conduit le quadricycle construit par son mari. À partir de cette date on ne compte plus les couvertures de magazines qui montrent une femme au volant.

Malgré de nombreux exemples, l’opinion publique des années 1930, encore très misogyne, se demande si la femme est véritablement capable de conduire une automobile. Pour le défilé et la présentation des belles autos, la « vestale » prend le volant dans un séduisant fourreau noir signé Dior et un chapeau sans fin qui voile son regard trouble.

Les jeunes femmes qui pilotent ces somptueuses machines sont le plus souvent des vedettes de la scène et de l’écran, des mannequins, quelquefois d’authentiques princesses ou encore les petites protégées de personnages influents. Ces ravissantes personnes ne sont pas toujours des pilotes chevronnés et on en voit venir s’entraîner sur le terrain la veille du concours, afin de s’habituer à manœuvrer ces voitures énormes et peu maniables.

Si pour nous, presque cent ans plus tard, le principal attrait des concours d’élégance sont les voitures, ils ne sont à l’époque qu’une façon de mettre en valeur la femme et son élégance. La superbe limousine ou le cabriolet raffiné n’est ni plus ni moi un accessoire, au même titre que le sac d’Hermès ou le cabochon de Boucheron. Chaque année s’y dévoilent les tendances, les concurrentes choisissant de plus en plus des toilettes en harmonie avec a couleur des carrosseries. L’assistance applaudit avec ferveur la présentatrice qui change de robe et de chapeau en fonction du véhicule qu’elle et chargée de promouvoir. Une recherche de la distinction devant laquelle le plus farouche jury du monde ne peut que s’incliner.

Les carrossiers, orfèvres de l’automobile

De nombreuses personnes voient les bienfaits de ces fastueuses manifestations, notamment les carrossiers et les constructeurs qui permettent de mettre leur création en valeur. Les concours d’élégance automobile sont une façon de montrer leurs modèles et leur savoir-faire à une clientèle qui ne lisait pas forcément la presse spécialisée.

Si Delage n’hésite pas à confier une de ses voitures à Joséphine Baker, si Renaud et Bugatti agissent de même avec Marcelle Chantal, c’est qu’ils connaissent les retombées de ces manifestations dans la presse.

Les concours d’élégance de l’après-guerre

Après la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de choses ont changé. En France, les gouvernements successifs ont une priorité : reconstruire le pays. L’intervention de l’État dans la reconstruction et la réorganisation de la filière automobile en France sont régies par le Plan Pons. La priorité est donnée à la production de véhicules particuliers et de véhicules utilitaires.

Il faut savoir que dès les années 1930, l’État estimait que la multitude de petits constructeurs freinait la production de masse et la compétitivité de l’industrie automobile française. La disparition d’un certain nombre de marques était déjà envisagée. La guerre cèlera le sort de certains petits constructeurs, le plan Pons signera l’arrêt de mort de nombreuses autres ayant survécu à la guerre.

Disparus ou regroupés en de pôles de compétences autour de marques plus grandes telles que Renault, Peugeot ou Citroën, les fleurons de la carrosserie française disparaissent progressivement. Désormais, à l’aube des années 1950, une aristocratie s’éteint, le sur-mesure automobile fait place à des machines plus proches de la production courante. Le concept de la carrosserie ponton – avec toute la largeur et la longueur intégrées dans la ceinture de caisse, éliminant les marchepieds et les ailes auparavant distincts – émerge et s’apprête à régner en maître.

Concours d'élégance automobile-histoire

L’âge d’or des carrossiers et des concours d’élégance automobile est terminé.

Quelques concours d’élégance automobile vont néanmoins renaître dans les stations balnéaires jusqu’à la fin des années 1950. On y rencontre encore les têtes d’affiche : vedettes du music-hall, du grand écran, du théâtre et de la mode. Les hommes participent désormais, par le biais des vedettes de l’écran et de la chanson ou issus du monde du sport automobile. Tout ce petit monde défile au volant de sublimes automobiles magnifiées par l’apparition de la photo en couleur.

Les châssis à carrosserie unique cèdent le plus souvent la place à des modèles de série que seules parfois la peinture hors catalogue et quelques accessoires différencient des versions visibles chez les concessionnaires et importateurs lambda.

Les restrictions de circulation, le rationnement d’essence, les constructions encore artisanales de ces autos ne purent longtemps lutter contre la standardisation et les progrès de la fabrication de masse (emboutissage, rivets, etc…). Ces dernières devaient redonner un coup de fouet, renouveler l’intérêt pour les concours d’élégance. Mais le temps était passé. Les acheteurs potentiels avaient d’autres sujets de préoccupation, comme les divers rationnements auxquels ils étaient confrontés.

Mais c’est hors des frontières de l’Hexagone qu’apparaissent de nouveaux évènements qui vont progressivement atteindre des sommets de notoriété : les concours américains de Pebble Beach en 1950 et de Meadow Brook en 1979 et, défiant le temps qui passe, le très célèbre et exceptionnel Concorso d’Eleganza Villa d’Este en Italie, événement majeur organisé chaque année en avril depuis 1929.

Ces concours réputés sont essentiellement tournés vers l’automobile qui seule est jugée, même si les présentateurs, le jury et le public, respectent les codes d’une certaine élégance à défaut d’une élégance certaine.

Les concours d’élégance aujourd’hui

En 1967, un club de voitures anciennes voit le jour en France : le Club de l’Auto. Il rassemble des passionnés de mécanique d’un autre âge à une époque où la notion de collection ne s’est pas encore généralisée. Organisateur depuis sa création du Concours d’Élégance du rallye Paris-Deauville, le club a été le premier à établir des règles en la matière.

Une différence de taille, toutefois : il ne s’agit plus d’accueillir des voitures de l’époque en cours, mais de voitures anciennes, celles qui participaient à l’époque aux concours d’élégance.

L’initiative du Club de l’Auto fit des émules, au point de voir se multiplier les concours d’élégance. Face à la multiplication de ces manifestations, la FFVE (Fédération Française des Véhicules d’Époque) officialise les Concours d’Élégance afin de conserver l’essence même de ce type d’évènements.

Celle-ci a été amenée à étudier un règlement permettant la notation des présentations en se basant sur des notions de patrimoine englobant l’automobile et son histoire, la rareté et l’esthétique des automobiles.

Les femmes étant présentes depuis les débuts, les présentations se rapprochaient ipso facto des événements qui étaient organisés dans les années 1930. L’élégance n’est donc pas oubliée, et pour la garantir, le règlement prend en compte le style et l’harmonie des équipages afin d’éviter les déguisements anachroniques ou de mauvais goût. Cette charte, débouchera sur un label.

Concours d'élégance automobile Pebble Beach

Paradoxalement, les concours d’élégance automobile ont perdu de leur superbe en France pendant quelques années, laissant le prestige et la notoriété à la Villa d’Este en Italie ou Pebble Beach aux Etats-Unis. De grandes marques s’intéressent à nouveau à ces événements, comme Dior sous la forme d’un rallye assorti d’un concours d’élégance, Dior a contribué pendant huit ans – jusqu’en 2020 et l’apparition du Covid – à l’organisation du Paris-Granville.

Heureusement, le concept revient à la mode dans l’Hexagone avec notamment le concours d’élégance automobile « Chantilly Arts et Elégance Richard Mille ». Depuis 2014, la marque horlogère suisse a l’ambition de remettre le concours d’élégance à la française à la hauteur de Pebble Beach ou de la Villa d’Este.

Si cet élitisme peut paraître de nos jours quelque peu désuet, voire indécent, la notion des concours d’élégance, son faste fascine toujours autant en ce XXIe siècle, bien trop normalisé et terne. Ils ont su évoluer et représentent aujourd’hui une destination idéale pour un week-end estival.

Aujourd’hui, spectateurs et participants assistent aux salons pour s’imprégner de la culture automobile qui entoure ces événements prestigieux. Et comme le produit de la participation aux événements est généralement reversé à des œuvres caritatives locales et nationales, il semble que tout le monde est gagnant à un concours d’élégance.

Les concours d’élégance les plus prestigieux

Pebble Beach Concours d’Elegance

En 1950 est lancé le concours d’élégance de Pebble Beach en tandem avec les Pebble Beach Road Races. En vérité, le Concours était un ajout de dernière minute – un rassemblement social destiné à ajouter un peu de style à l’événement principal très attendu.

Les deux événements se sont poursuivis ensemble jusqu’en 1956, lorsque la mort d’Ernie McAfee a mis fin aux courses sur les routes étroites bordées d’arbres de Del Monte Forest. Une piste de course construite à cet effet a été construite juste à l’intérieur des terres, à Laguna Seca.

Contrairement au précédent concours d’élégance, le Pebble Beach Concours d’Élégance se situe aux États-Unis dans l’état de Californie. Plus précisément sur le terrain de golf de Pebble Beach Golf Links au niveau du 18e trou. Au fil du temps il a su grandir, devenant aujourd’hui une référence des concours d’élégance.

À ces débuts, les voitures européennes sont à la mode aux Etats-Unis. L’accent est mis sur les nouvelles voitures de sport, mais on assiste à une reconnaissance croissante de la valeur des voitures de 1924 à 1939. La renaissance des concours d’élégance a ainsi permis de sauvegarder et restaurer des voitures d’avant-guerre.

Dès 1955, aux Etats-Unis, l’accent est mis sur les voitures anciennes, alors que les concours d’avant-guerre en Europe mettaient en scène des voitures neuves.

Concorso D’eleganza Villa d’Este

Concorso d'Eleganza Villa d'Este : présentation

Le concours d’élégance de la Ville d’Este, nommé également sous le nom Concorso d’Eleganza Villa d’Esteexiste depuis 1929 au milieu des jardins de la Villa Olmo et de la Villa d’Este en Italie. Ce qui fait tout le charme de ce concours est bien entendu son décor qui est plus qu’élégant et sait mettre les modèles sous leur plus beau jour. 

Dès la première édition plus de quatre-vingts voitures de haute qualité ont rendu l’événement si prestigieux qu’il a égalé des concours que l’on peut retrouver à Paris et à Monte-Carlo.

Depuis les années 90, le groupe BMW s’est associé avec l’événement pour garantir sa longévité et également renforcé le côté prestigieux des marques du groupe comme Rolls-Royce.

Le Concorso d’Eleganza Villa d’Este est peut-être le plus important de tous les événements célébrant les voitures historiques. Le Concorso se caractérise par la beauté de son cadre, son accueil irréprochable et la programmation du Grand Hôtel Villa d’Este.

L’accent est mis sur le design, l’originalité, la parfaite conservation et l’esprit de noblesse rassemblent chaque année à Cernobbio les voitures les plus importantes et les plus belles du monde entier, reflétant la véritable valeur historique de l’automobile.

Les voitures sont réparties en différentes catégories et un panel exclusif d’experts dirigé par le président Lorenzo Ramaciotti juge les voitures pour sélectionner le prix « Best of Show, le BMW Group Trophy ». Ce trophée est réservé à une automobile extraordinaire qui exprime la beauté, la passion et l’unicité.

Le public enthousiaste de la Villa d’Este constitue un élément clé en récompensant les participants par des applaudissements et en votant. La « Coppa d’Oro Villa d’Este » est le prix le plus traditionnel du concours et le prix est attribué par un vote du public à la Villa d’Este.

Un prix décerné au Concept Car contemporain a été introduit en 2002 et ce prix est depuis lors une caractéristique habituelle du Concorso d’Eleganza Villa d’Este.

Certaines des voitures conceptuelles et les prototypes sélectionnés font leurs débuts mondiaux lors de leurs journées au lac de Côme et le lauréat du prix est élu le dimanche par un vote du public à la Villa Erba.

Le trophée crée un lien entre le passé glorieux et l’avenir passionnant de l’automobile. Le succès spectaculaire du Consorso est également dû au partenariat du groupe BMW en tant qu’organisateur de cet événement depuis 2005.

Chantilly Arts & Elegance Richard Mille

Chantilly Arts & Elegance Richard Mille

Voici un événement qui reprend le concept original des concours d’élégance et le fait monter de plusieurs crans. Le lieu est le sublime Château de Chantilly, à 40 km au nord de Paris. C’était l’œuvre d’Henri d’Orléans, duc d’Aumale, fils du dernier roi de France, Louis-Philippe, et abrite la deuxième plus grande collection de peintures anciennes en France après le Louvre. Le concours utilise les jardins à la française et le lac ornemental du château pour exposer les voitures de concours nouvelles et anciennes, avec des centaines de véhicules classiques supplémentaires de clubs français exposés dans le parc du domaine.

Le château abrite également le Musée du Cheval Vivant dans les Grandes Écuries attenantes, ce qui permet à de superbes expositions équines de ponctuer votre intérêt pour les automobiles – en plus, il y a des expositions d’art, des démonstrations d’artisanat, des activités pour les enfants, de la musique, de la danse et des défilés de mode.

Si vous souhaitez participez à un concours d’élégance au château de Chantilly n’oubliez pas qu’il existe un dress code à respecter qui permet de créer une atmosphère chic et agréable au milieu de voiture d’exception.    

Autres concours d’élégance

Si Pebble Beach reste la crème des concours, d’autres voient le jour comme le « Cartier Travel with style » qui a lieu tous les deux ans dans différents endroits en Inde. Le Koweït a également son concours d’élégance organisé par le Koweit Historical, Vintage & Classic Car Museum. L’Australie organise l’Australian International Concours d’Elegance et Shanghai son Bund Classic.

Salon Privé Concours d’Elégance

Salon Privé Concours d'Elégance

Le Salon Privé est un concours d’élégance qui a lieu fin septembre au palais de Blenheim en Angleterre. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le palais de Blenheim est le seul palais non royal du Royaume-Uni, construit au début du XVIIIe siècle pendant la période baroque anglaise. Au cours de ses 300 ans, il a été inextricablement lié à l’histoire anglaise et appartient maintenant au duc de Marlborough.

Salon Privé Concours d’Elégance continue de gagner en dynamisme et en reconnaissance au cours de ses éditions précédentes. Avec un peu plus de 15 ans d’existence, il est maintenant très apprécié et s’est fermement imposé comme l’un des événements les plus prestigieux du calendrier britannique.

Attirant des exposants, des participants à des concours et des visiteurs du monde entier, il est devenu une destination de choix pour ceux qui souhaitent participer à une des Garden Party automobile les plus exclusives du Royaume-Uni.

Plus d’informations sur leur site : Salon Privé Concours d’Elégance.

Amelia Island Concours d’Elegance

Concours d'élégance d'Amelia Island

Le Concours d’élégance d’Amelia Island est un concours d’élégance pour les voitures les plus rares et exceptionnelles du monde qui se déroule chaque année le second weekend de mars en Floride sur le green du club de golf d’Amelia Island. Plus de 300 voitures exposées, l’évènement attire aussi près de 25000 visiteurs. L’originalité du concours d’Amelia Island est qu’en parallèle de celui-ci se déroulent un tournoi de golf, une vente aux enchères de véhicules, des défilés de haute couture et des expositions artistiques.

En 2005, le Concours d’élégance d’Amelia Island est le premier concours où deux prix « Best of Show » sont décernés – l’un pour les véhicules classiques traditionnels et l’autre pour la meilleure voiture de course. Cet événement particulier a également une classe distincte pour les motos et attribue également un « Best of Show » dans cette classe.

Certaines voitures exposées aux salons du Concours d’élégance ne sont pas éligibles pour concourir pour les honneurs « First in Class » ou « Best of Show ». Pour les voitures qui ne gagnent pas ou ne peuvent pas concourir, il existe également d’autres récompenses telles que le « Most Elegant Award » et plusieurs trophées décernés dans les catégories « Special Award ».

Plus d’informations sur leur site : Amelia Island Concours d’Elegance.

Stefane Girard
Stefane Girard
Spécialiste de la relation client et de la qualité de service, tout d’abord dans le tourisme puis dans d’autres secteurs en tant que consultant, j’ai également géré une société de vente en ligne d’articles de luxe. Tout au long de ma vie, j’ai étudié des sujets qui m’ont permis de développer une sensibilité pour l’esthétique et l’admiration du savoir-faire de ceux qui travaillent avec passion et talent à magnifier notre quotidien : les artisans d'art. Ce site me permet de partager avec vous mes centres d’intérêt et de rendre hommage à ces artisans de l’excellence.
ARTICLES POPULAIRES
ARTICLE RÉCENTS
error: Le contenu est protégé. Merci de votre compréhension.