Objet de légende : le vase Savoy de Alvar Aalto

Histoire d’un objet mythique

Le vase Savoy fait partie des produits les plus connus des designers finlandais. Pour de nombreuses personnes, le vase en verre, avec sa forme asymétrique et ses parois effilées librement incurvées, représente les qualités par excellence du design finlandais : originalité, simplicité et sophistication esthétique.

Ce vase saisissant reçoit son nom d’un nouveau restaurant de luxe à Helsinki, appelé Savoy et ouvert en 1937, pour lequel Alvar Aalto et sa femme Aino conçoivent des meubles et des accessoires sur mesure. Le restaurant est situé au dernier étage du nouveau bâtiment du palais industriel et est doté d’un portier noir en livrée et d’une terrasse donnant sur un parc.

Les vases sont placés sur chaque table et leurs formes en forme de baie permettent aux fleurs d’être disposées de manière inhabituelle et plus individuelle. Avec leurs identités protéiformes – montrant différents visages sous différents angles – les vases font partie des éléments les plus remarquables du restaurant.

L’autre élément directement lié à ces formes est une table en forme de haricot sur une base ondulée, située au milieu du restaurant et servant de point focal et de pièce maîtresse.

Le vase n’est cependant pas fait sur mesure pour le restaurant. Il fait partie d’une série de modèles de vases et de plats avec lesquels Alvar Aalto participe et remporte le concours de 1936 organisé par les éminentes verreries finlandaises, Karhula et Iittala. L’objectif premier du concours était d’acquérir des créations susceptibles d’être présentées à l’Exposition universelle de Paris l’année suivante. Aalto livre une séquence de dessins sommaires et dans plusieurs cas presque ostensiblement décontractés, certains d’entre eux rappelant des collages de natures mortes cubistes, et donne à l’entrée le nom de code suédois Eskimoerindens Skinnbuxa, c’est-à-dire Pantalon en cuir d’Eskimo.

Une collection d’une dizaine d’objets de cette série, du plat peu profond au vase d’environ un mètre de haut, est réalisée d’après les croquis d’Aalto et présentée pour la première fois à l’été 1937 à l’Exposition universelle de Paris, dans le pavillon de la Finlande (construit d’après le dessin avec lequel Aalto a remporté le concours national en 1936). La même année, certains vases et plats de la série Pantalon en cuir d’Eskimo sont choisis pour le restaurant Savoy, et par la suite le plus populaire d’entre eux est devenu le vase de Savoy.

La production

La mise en production n’est pas sans problèmes technologiques. Aalto souhaite que les formes soient soufflées dans des moules en tôles d’acier minces forcées à former des formes sinueuses fermées à l’aide de chevilles en acier. L’objectif est de rendre les moules facilement remplaçables afin de rendre possible le remodelage.

Aalto participe personnellement aux tentatives de production mais finalement les courbes les plus complexes ont dû être modifiées car les moules de coulée étaient en bois, dans lequel les formes étaient soufflées. Cette technologie s’est poursuivie jusqu’en 1954, lorsque les moules en bois ont été remplacés par des moules en fonte.

La hauteur originale du vase Savoy était de 140 mm, et depuis 1937, il a été produit dans des versions claires, brunes, bleu azur, vertes et fumées. Dans les années 1950 et plus tard, les couleurs opale, bleu cobalt et rouge rubis ont été introduites, à côté de la version claire, et depuis les années 1960, des versions plus grandes et plus petites du vase ont été commercialisées.

L’usine d’Iittala, qui produit toujours à la fois le vase Savoy et d’autres vases de la série, utilise la désignation « Aalto » pour chacun d’eux et ne distingue les différents types que par leur numéro de produit.

La forme

À première vue, les formes ondulantes du vase Savoy semblent assez capricieuses et fantaisistes. À y regarder de plus près, cependant, ils s’avèrent avoir leur logique à la fois dans le propre travail d’Aalto et dans le contexte plus large de l’art moderne de l’époque.

Les lignes et les formes sinueuses des vases rappellent peut-être la plupart des reliefs expérimentaux en contreplaqué et en bois courbé d’Aalto, qu’il conçoit depuis le début des années trente comme des objets esthétiques à part entière. La préoccupation croissante d’Aalto pour les formes sinueuses et « organiques » est devenue explicite dans sa conception acoustique de la salle de conférence de la bibliothèque municipale de Viipuri en 1935, où le plafond de la longue et étroite salle est doté d’un « revêtement » en bois ondulant étonnamment expressif.

Dans le monde des formes d’Aalto, il y a apparemment une fertilisation croisée entre des formes ondulantes d’échelles les plus différentes. Ses expériences technologiques et artistiques avec le contreplaqué courbé semblent avoir inspiré son plafond à Viipuri, tandis que les vases Savoy ont apparemment inspiré sa candidature gagnante pour le pavillon finlandais à l’Exposition universelle de New York de 1939 : le plan de verre ondulant du vase Savoy s’incline visiblement, tout comme l’immense mur d’exposition en bois de serpentine et en contreplaqué de la foire. Car Aalto avait manifestement un intérêt esthétique aux plans ondulants indépendamment de leur usage fonctionnel.

Interprétations

Les lignes sinueuses et ondulantes des vases et des plats sont souvent considérées comme représentant les formes caractéristiques du paysage finlandais avec ses myriades de lacs. Les lignes de la section coupée à travers une base d’un arbre où les racines se ramifient ont également été mentionnées comme une source d’inspiration possible.

D’autres ont vu dans les formes libres des vases l’intention d’Aalto de rappeler la nature informe des fluides qu’ils contiendraient. Les critiques ont également souligné le fait que le thème « organique » des conceptions d’Aalto se trouvait déjà dans les conceptions Art Nouveau d’Eliel Saarinen, l’architecte finlandais le plus important avant Aalto.

Une série de vases de forme libre et de plats peu profonds produits en 1935 par l’éminente verrerie suédoise d’Orrefors sont également cités comme principales sources d’inspiration. Aalto lui-même aurait prétendu que les lignes du vase lui avaient été inspirées par la forme captivante d’une flaque d’eau. D’ailleurs, il est peut-être intéressant de mentionner à ce propos que « aalto » signifie « vague » en finnois.

Il y a probablement une part de vérité dans toutes ces lectures. Il est toujours important de noter, cependant, que la circonstance qui, en premier lieu, a justifié l’utilisation de formes ondulantes dans l’esthétique moderniste d’Aalto n’est pas le fait de leur apparition dans les lacs finlandais, ou dans les arbres coupés, ou les flaques d’eau, ni dans l’Art Nouveau, mais dans le monde de la peinture abstraite et de la sculpture modernistes.

Depuis les années 1920, la source principale du nouveau langage de l’architecture moderniste et du design moderniste est l’univers formel de l’art abstrait post-cubiste. L’alternative « organique » d’Aalto a été sanctionnée par l’idiome esthétique créé par des modernistes « organiques » comme Hans Arp, Juan Miró et d’autres.

Le lien vital entre l’art abstrait international et les formes du vase Savoy, cependant, ne minimise pas la maîtrise avec laquelle Aalto a utilisé et développé cet idiome « organique ».

Mécénat

Les circonstances de la naissance du vase Savoy sont intéressantes aussi comme cas de mécénat d’art à l’époque moderne. Depuis le milieu des années 1930, la carrière d’Aalto est associée à deux adeptes du modernisme occupant des postes puissants dans l’industrie et la société finlandaises, Maire et Harry Gullichsen. Maire Gullichsen est née dans la famille Ahlström qui contrôle la société industrielle Ahlström et elle et son mari, nommé en 1932 président du conseil d’administration de la société Ahlström, sont devenus les mécènes et les amis personnels d’Aalto. Ils l’ont « découvert », l’ont fait connaître dans la capitale finlandaise et l’ont aidé à recevoir des commandes exigeantes. L’origine du vase Savoy est à bien des égards étroitement associée à l’influence des Gullichsens.

La société Ahlström possède entre autres la verrerie Karhula-Iittala, et a construit le Palais Industriel avec l’hôtel Savoy au sommet. Maire Gullichsen est l’une des forces motrices de la société Artek qu’elle et Aalto ont créée en 1935 pour fabriquer et distribuer le propre design d’Aalto.

Déjà en tant que copropriétaire d’Artek, elle siége au jury du concours Karhula-Iittala de 1936 qui décernera le premier prix au nom de code Eskimoerindens Skinnbuxa. C’est probablement aussi à son initiative qu’Artek reçoit la commande Savoy, et que le restaurant est meublé avec les vases et plats Aalto.

The lucky alliance between avantgarde designers and their sympathizers in the echelons of power came to be something of a hallmark of Finnish design, also in the years to come. The Savoy vase marks the beginning of that long fertile period.

L’alliance chanceuse entre les designers d’avant-garde et leurs sympathisants aux échelons du pouvoir est devenue une caractéristique du design finlandais, également dans les années à venir. Le vase Savoy marque le début de cette longue période fertile.

Stefane Girard
Stefane Girard
Spécialiste de la relation client et de la qualité de service, tout d’abord dans le tourisme puis dans d’autres secteurs en tant que consultant, j’ai également géré une société de vente en ligne d’articles de luxe. Tout au long de ma vie, j’ai étudié des sujets qui m’ont permis de développer une sensibilité pour l’esthétique et l’admiration du savoir-faire de ceux qui travaillent avec passion et talent à magnifier notre quotidien : les artisans d'art. Ce site me permet de partager avec vous mes centres d’intérêt et de rendre hommage à ces artisans de l’excellence.

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

ARTICLES RÉCENTS